Stérilisation préventive chez les furets

Chez les furettes, l’ovulation est induite par le coït, cela signifie que les chaleurs reviennent en permanence ( dès février, et parfois même avant) et que l’imprégnation oestrogénique devient délétère avec le temps (une saillie ou une ovulation provoquée doit intervenir dans les premières semaines des chaleurs)

La maladie des surrénales et l’aplasie médullaire en sont l’illustration.

Pour prévenir ces maladies fréquentes chez les furets de compagnie, il existe différentes solutions:

  • La saillie régulière des femelles ( donc des portées..)
  • Provoquer  l’ovulation par une injection hormonale ( risque de pseudo gestation et retour en chaleurs rapide)
  • Stériliser chirurgicalement ses furets: cette méthode présente le défaut d’être irréversible mais protège à court terme les femelles contre l’aplasie médullaire, cette méthode n’est plus utilisée depuis plusieurs années.
  • L’implantation à la Desloreline (Implant sous-cutané) : la méthode de choix compte tenu de son caractère réversible et de son innocuité, une implantation sous cutanée sous anesthésie gazeuse si nécessaire dure entre 15 et 24 mois , parfois plus. Le furet peut tout de même reproduire après la fin de l’effet de l’implant.

Les implants hormonaux permettent la libération continue d’un agoniste de la GnRH, qui inhibe l’axe hypothalamo-hypohpyso-surrénalien. D’ou une incapacité à synthétiser ou libérer la LH ou FSH, donc une infertilité.

Une augmentation transitoire du comportement sexuel peut être observée durant les quinze jours suivant la pose de l’implant d’où une odeur corporelle et des ardeurs sexuelles encore plus fortes chez les mâles déjà en rut.

La pose de l’implant peux se faire sur un furet vigile mais nécessite souvent une courte anesthésie à l’Isoflurane et Oxygène,

voici une vidéo du déroulement:    https://www.instagram.com/p/BQPxnzrjMLC/

Chez le mâle comme chez la femelle, la stérilisation chirurgicale  réduit de manière très significative l’odeur corporelle liée aux glandes sébacées, ainsi que l’agressivité chez le mâle, mais prédispose d’après des études récentes aux pathologies des surrénales.

Pour résumé, les dernières tendances sont à l’implantation des furettes avant la saison de reproduction  (en début d’année, voire en décembre) et des mâles avant le rut, pour bénéficier d’une action de 15 à 24 mois en moyenne, la stérilisation chirurgicale ou une nouvelle implantation peut être envisagée par la suite.

Votre clinique Vetovie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *