Quelques conseils pour mon oiseau…

ILS VIVENT EN CAGE

Même les perroquets que l’on imagine perpétuellement juchés sur l’épaule de leur corsaire de maître ou sur un perchoir au milieu de la cabine du capitaine, ont également une cage. Quant aux autres, cage ou volière sont leurmaison.

QUELLE CAGE ?

La cage idéale est en fil métallique, à fond plein amovible et lavable, stable et munie d’une porte fiable… La plus spacieuse sera la bienvenue… jusqu’à une volière, lorsque c’est possible !

LES PERCHOIRS

D’un diamètre adapté aux petites pattes, en bois tourné ou réalisés par vos soins avec des branchages. Dans ce dernier cas, attention aux aspérités susceptibles de causer des blessures. Gare également aux parasites éventuellement apportés par ces matériaux. En un mot, préférez les perchoirs du commerce.
N’en mettez pas trop, afin de laisser un espace raisonnable pour le vol.
Certaines espèces apprécient une balançoire. N’hésitez pas à leur faire ce plaisir !

LES MANGEOIRES

Fixez-les afin qu’elles ne se renversent pas. Evitez de les placer sous les perchoirs, car le contenu serait trop rapidement souillé.
Garnissez-les modérément et jetez périodiquement ce qui n’a pas été consommé.

L’ABREUVOIR

Souvent fixé aux parois, en verre ou en plastique transparent, il sera nettoyé chaque jour avec du produit à vaisselle et un goupillon.

LA BAIGNOIRE

Disposez une coupelle adaptée à la taille de vos pensionnaires, au fond de la cage et remplissez-la d’eau à température ambiante ou à peine tiède. Vous aurez la joie de les voir s’ébrouer aussitôt. Les ablutions terminées, retirez la baignoire. Renouvelez une à deux fois par semaine.

SABLE FIN

Selon les espèces, une coupelle de sable très fin pourra également être disposée au fond de la cage. Certains s’y intéresseront. Renouvelez le contenu régulièrement.

OS DE SEICHE

Ramassé sur la plage (attention au mazout…) ou acheté sous blister, l’os de seiche est un bon apport calcique. Vous pourrez y percer un trou et l’accrocher aux parois.

FRUITS ET AUTRES COMPLÉMENTS

Reportez-vous à la rubrique ‘Alimentation’  du chapitre ‘Oiseaux’ pour connaître le régime principal de vos oiseaux.
En guise de complément, tous peuvent recevoir des fruits et légumes. Ne forcez pas sur les quantités pour certaines espèces, au risque d’occasionner une diarrhée.
Dans tous les cas, retirez les produits non consommés, afin d’éviter la vermine…

CHOISIR L’EMPLACEMENT

Dans une pièce d’habitation, à la lumière du jour mais pas  derrière un fenêtre. Vérifiez que vous resteriez au moins 1/4 d’heure en maillot de bains à l’emplacement que vous pensez choisir. Si vous échouez, cherchez un autre endroit et recommencez !
Evitez les courants d’air et testez l’emplacement envisagé à l’aide d’une volute de fumée de cigarette ou de la flamme d’une bougie.
Les oiseaux ne supportent pas les pièces enfumées (feu de bois ou cigarette) et les cuisines. Si vous pouviez choisir, vous n’y resteriez pas non plus…

RESPECTEZ LEUR SOMMEIL

Dès 20 heures, recouvrez la cage d’un tissu opaque si vous avez choisi de les installer dans une pièce de vie.

En effet il faut respecter le rythme nycthéméral (c’est à dire 12 heures de jour et de nuit) pour le bon équilibre de vos oiseaux, l’idéal étant de mettre la cage dans une pièce isolée et calme pour la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *