Hibernation des tortues : avant/pendant/après

L’hibernation est une léthargie avec forte réduction de la température corporelle et de l’activité physiologique de manière à passer l’hiver au moins risque et au moindre coût énergétique.

La période de prédilection dans nos régions se situe en octobre-novembre.

Les tortues qui hibernent dans la nature sont toutes les tortues terrestres et d’eau douce ou saumâtre dont l’aire de répartition se situe dans les climats tempérés et subtropicaux. ( les totutes radiées de Madagascar par exemple n’hibernent pas, par contre les tortues du genre testudo, terrapene, geochelone, chrsyemis, trachemis et apalones sont concernées par l’hibernation).

Par exemple les tortues grecques et d’Hermann s’installent dans des zones plus protégées ou couvertes de végétaux, les torutes d’eau douce ou saumâtre utilisent les tourbières, la boue des zones humides où l’eau ne gèle pas.
La perte de poids durant cette période ne doit pas être très importante( 10 % maximum), la pesée est donc fortement recommandée.

Les risques majeurs pour la tortue pendant cette période sont :

  • Le gel:bien protéger la zone avec une couche épaisse de feuilles ou autre.
  • L’inondation: drainage du terrain
  • La prédation: rats principalement, mais aussi becs droits ( corneilles, corbeaux,pies , geais…), une grillage autour et au dessus de la zone d’enfouissement es treocmmandé

Pour vous conseiller avant l’hibernation, il est utile de prévoir une consultation entre le 15 septembre et le 15 octobre pour optimiser cette hibernation. Le déclenchement dépend de facteurs extrinsèques et intrinsèques: température extérieure et degré d’ensoleillement, horloge interne…)

L’hibernation est une nécessité chez ces animaux, pour leur développement et le bon fonctionnement de certains cycles hormonaux.

Il existe deux grandes options :

  • En libre accès dans l’enclos extérieur:  Zone naturelle ou les animaux s’enfouissent ou abris naturel. L’avantage est la possibilité d’une reprise d’activité en cas de redoux, mais les risques pré-cités sont plus importants.
  • Enfermés dans un Hibernaculum artificiel: Boite en carton, bois, ou autre matériaux isolant dans une pièce fraîche (entre 15°C et 0°C) ou réfrigérateur ventilé (bac à légumes à 8°C), l’inconvénient étant la dépendance des humains pour l’entrée et la sortie contre une meilleure protection. Bien penser à une mise à jeun 5-10 jours , associé à une baisse de la photopériode et de la température.Oeuf et larve de strongles sur une Testudo Graeca Ibaeria

Avant l’hibernation:   Visite de santé chez votre vétérinaire NAC, pesée et examen clinique avec coprologie pour vermifuge éventuel, les tortues sont très souvent parasitées.             

Pendant l’hibernation: pesée toutes les 6-8 semaines et sortie de l’hibernation si la perte de poids dépasse 15%.

Après l’hibernation:  Augmenter la température de 1-2 degrés par jour, faire des bains de réhydratation.

Bonne hibernation et au printemps prochain !