Les chenilles processionnaires sont de retour !!

Ces chenilles poilues que l’ont aperçoit en grappes dans les conifères partout dans la région mais que nous pouvons retrouver aussi par terre en “processions” sont responsables de très importantes lésions buccales, voire pharyngienne et œsophagienne chez  le chien.

Leur petit nom français est exactement : chenilles processionnaires du pin. En latin ce sera plutôt Thaumetopoea pityocampa pour les intimes.

En effet le chien mange rapidement ces chenilles ou les mâche, ce qui provoque via les poils urticants et les toxines une ulcération des muqueuses et bien souvent une érosion de cette muqueuse et une nécrose associée avec perte de matière ( nécrose).

Le traitement est tout d’abord la prévention : éviter de laisser l’animal se promener dans les zones à risques, en cas d’ingestion, consultez votre vétérinaire au plus vite pour limiter l’extension des lésions et rincez rapidement la bouche de l’animal ( à l’eau de manière abindante et pendant plusieurs minutes si possible)

Les symptômes peuvent être les suivants: hyperthermie, abattement, anorexie, ptyalisme ( votre chien bave ) et gonflement des zones touchées (souvent au niveau de la bouche ou gorge)…

Les conséquences sont variables, il faut consulter rapidement pour éviter le risque d’étouffement, pris à temps, les séquelles sont le plus souvent modérés, avec parfois des nécroses de la langue:

L’homme doit également être vigilant car le danger de ces poils urticants le concerne aussi, et en particulier les enfants. On constate, chez les personnes en contact avec les nids ( jeu, élimination, proximité immédiate et au vent), des brûlures sur la peau ou dans les yeux qui nécessitent, impérativement, la consultation d’un médecin d’urgence.

Votre clinique Vetovie